Accueil Politique Unedesintox Mouctar Diallo de plus en plus isolé – Kababachir

Mouctar Diallo de plus en plus isolé – Kababachir

Mode nuit
7 min lecture
0
0
15
img empty - Mouctar Diallo de plus en plus isolé – Kababachir
Mode nuit

Après la vague de démission en Août dernier, les Nouvelles
Forces Démocratiques (NFD) vient d’enregistrer une nouvelle défection !

Younoussa Tounkara, membre du Bureau politique national, qui
occupait jusque-là, le poste de Vice-Secrétaire à l’organisation vient de jeter
l’éponge. Et pour cause, explique, l’ancien collaborateur de Mouctar Diallo
dans sa lettre de démission, « je me croyais naïvement comme le nom du
parti l’indique, j’allais profiter de  votre
expérience et que je me sentirais dans une famille avec une certaine maturité
politique. »

Mais, regrette-t-il, « Mes espoirs se sont effondrés
comme un château de sable dans le désert. Je me suis retrouvé dans une
entreprise de famille, avec le culte de la personnalité comme première vertu….je
me suis retrouvé dans où on ignore complètement les principes de la démocratie
ou la logique du fonctionnement est plutôt : ‘’le peuple ne connaissant
pas de valeurs, on fait  ce qui nous arrange,
car de toutes les façons, le peuple ne reconnaitra  point le combat d’un
leader’’.

Avec cette démission  de ce poids lourds de NFD, qui intervient sur fonds
de crise politique due à une forte contestation de projet de 3ème
mandat pour Alpha Condé,  Mouctar Diallo,
ministre de la Jeunesse, un des soutiens au projet de reforme
constitutionnelle, est de plus en plus isolé au niveau de sa formation
politique, qui se fragilise.

Voici l’intégralité de la lettre de démission de Younoussa Tounkara, membre du BNP des NFD :

sociaux par votre entourage formé de béni-oui-oui. Vous étiez informé de tout. Mais vous avez
laissé faire parce que visiblement j’étais gênant pour vous.
Gassamaniste que je suis, j’ai fait le dos rond, j’ai résisté. Mais maintenant que ma dignité et
même intégrité sont la cible de vos collaborateurs les plus proches, dans une totale indifférence
de votre part, je crois que l’heure est venue pour que nos chemins se séparent. Car il n’y a plus
chez moi aucun espoir que vous redeveniez le leader juste et visionnaire que j’avais cru voir en
vous. Autrement, comme je le disais tantôt, j’ai fait des concessions. J’en veux pour preuve le
débat sur la nouvelle constitution. Je n’étais pas d’accord qu’on accompagne le président de la
République dans son projet de la changer. Mais je m’étais rallié à la position officielle du parti.
A votre nomination au poste de ministre de la Jeunesse et de l’Emploi-jeune, je vous ai écrit
pour vous demander de confier la présidence du parti à un autre pour qu’il ne soit affecté par
vos responsabilités actuelles. Mais jamais vous n’avez donné de suite à cette requête. J’imagine
que vous aviez peur que celui à qui vous confieriez les clés du parti ne finisse par s’y imposer
et qu’il vous supplante en fin de compte. Soit ! Mais les conséquences que je redoutais sont là
aujourd’hui.
En raison donc de cette tendance qui fait que vous êtes inaccessible aux critiques et suggestions,
je n’ai d’autre choix que de démissionner.
Vous souhaitant bonne chance dans vos fonctions, je vous prie de croire à mon amitié dans une
adversité aimable.
Younoussa Tounkara
younoussapdg@sagr-gn.com
blob:null/faa15bd3-96c6-4c8c-944b-b82c0ece1f03

Source link
Charger plus d'articles similaires
Charger plus de uneguinee224
Charger plus dans Unedesintox

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi

déguerpissement forcé des occupants du port de Téminétaye – Kaloumpresse.com

Mode nuit
Le déguerpissement du port de pêche de Téminétaye situé …