Mode nuit

Le partage de la prospérité, la priorité des priorités du Gouvernement Kassory, reste le cœur du cadrage.
Comme il l’avait indiqué dans sa déclaration de politique générale devant l’Assemblée nationale, le Premier ministre constate que l’extrême pauvreté a atteint des niveaux insupportables en Guinée (60% de la population guinéenne vivent dans la pauvreté, voire 65% dans les zones rurales), alors que la croissance économique est présente depuis des années et que ses effets ne sont pas perçus par les Guinéens.


L’Agence nationale d’inclusion économique et sociale (ANIES), qui dispose de 87 milliards de francs guinéens en 2019 (9,5 millions de dollars), devrait voir son budget augmenter significativement en 2020 (130 milliards de francs guinéens). Il faut noter que, selon nos informations, l’ANIES va commencer ses activités de redistribution ce mois d’octobre 2019.

Il faut noter également que l’ANIES est une innovation guinéenne, car aucun pays n’a ce modèle d’inclusion économique et sociale et aucun pays en Afrique ne consacre autant de moyens financiers (en pourcentage de PIB) à la problématique de l’inclusion économique et sociale.

Charger plus d'articles similaires
Charger plus de uneguinee224
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi

Amnesty International répond au parti au pouvoir en Guinée

Mode nuit
Amnesty International, dans un rapport publié mercredi 13 novembre, tient les …